Nouveau DG, nouveau style : le 3 janvier 2011, l’ASECNA est entrée dans un nouvelle ère en passant d’un style passif à un style résolument actif mais attention, le changement ne se décrète pas seulement, il se construit…

Tous les espoirs sont permis pour contribuer à une ASECNA mieux portante mais tous les risques sont également à craindre si vitesse et précipitation sont confondues.

Depuis 15 jours, l’ASECNA est dotée d’un nouveau DG et que de changements intervenus en si peu de temps : réduction drastique du nombre de cadres dirigeants avec un organigramme allégé et centré sur 2 priorités (exploitation et contrôle), éviction des anciens directeurs au passif managérial trop lourd, mise à l’épreuve de tous les cadres dirigeants nommés, à quelques exceptions près, à titre intérimaire et qui seront ensuite soumis à la concurrence, passage à un type de management très pro actif privilégiant les nouveaux outils de communication et voulant s’émanciper des lourdeurs hiérarchiques.

Avec tous ces changements et quoique le DG fasse, comme les premières interventions sur le blog le laissent transparaître, il y aura des déçus et il y aura des heureux. Le plus important est que l’ASECNA se reconstruise et devienne pérenne et c’est finalement là dessus qu’il sera jugé. Donc laissons les uns parler et les autres agir.

Pour notre part, nous essaierons de rester constructifs comme tel a toujours été le crédo de ce blog. Nous ne serons ni les griots du DG ni ses ennemis bornés.

Ainsi, le DG a changé mais l’ »A propos » de ce blog demeure : en tant que respiration de l’ASECNA, il reste un canal, neutre et sans parti pris, de transmission d’informations et d’idées dans la perspective d’un changement profond et véritable. A ce titre, tous les apports des collègues sont les bienvenus dès lors qu’ils sont constructifs.

Dans ce sens, il importe dès à présent d’apporter à la réflexion des sphères dirigeantes de l’Agence, les questions de fond suivantes : peut on faire porter une stratégie de changements par des intérimaires ayant plutôt pour vocation d’assurer les affaires courantes? et, plus précisément, en ont ils tout à la fois le temps et les compétences?

Cette problématique est importante et elle pose plus généralement la question de la définition très précise du changement voulu par le DG et de l’accompagnement qu’il nécessite. Tous les tenants et les aboutissants de cette stratégie doivent être clarifiés et surtout rien ne doit être précipité.

Le DG doit faire preuve de beaucoup de méthodes. A ce sujet, les 15 premiers jours que nous venons de vivre montrent de toute évidence qu’il doit, avec son équipe rapprochée, améliorer sa démarche et réfléchir davantage à la cohérence d’un certain nombre d’actes qui ont été posés.

Ainsi, ne faudrait il pas notamment concentrer les intérimaires sur les affaires courantes et créer parallèlement une cellule de réflexion sur les changements voulus?

Cette option présenterait l’avantage de ne pas perturber le fonctionnement quotidien de l’Agence – qui même en période d’intérims doit continuer de tourner – tout en asseyant par ailleurs la réflexion sur le changement, les actes qui doivent être posés et le chronogramme y relatif.

Au besoin, l’Agence pourrait se faire accompagner car, en outre, rien ne garanti le DG qu’il dispose de toutes les compétences en interne pour ce faire : un cadre peut exceller dans le management courant et ne pas être la personne ressource adéquate pour penser le changement et l’accompagner. Il s’agit d’une véritable expertise.

Peut être devons nous rappeler au DG qu’il n’est pas dans un système bien pensé comme celui des Nations Unies d’où il vient. Il ne suffit pas pour lui de faire un « copier coller » du cadre qu’il a connu et qu’il pourrait vouloir transposer à l’ASECNA, sans oublier que ce cadre, tout aussi parfait soit il, est sans aucun doute le fruit d’années de réflexion et d’améliorations continues. L’étape du copiage requiert donc au préalable une analyse très approfondie de la structure et un recensement de toutes les actions à mener pour parvenir à ce vers quoi on veut l’amener.

Au final, il ne faut surtout pas que le DG s’enferme dans une attitude figée qui obérerait toutes ses actions à venir et qu’il fasse très attention à son entourage qui pourrait le conforter dans sa position et l’enfermer dans une sorte d’aveuglement. Comme c’est le cas pour tous les dirigeants, conserver une lucidité dans l’exercice de sa fonction est d’ailleurs l’un des principaux défis qui l’attend durant tout son mandat.

Pendant ses 1ers mois d’exercice, il doit profiter du capital de confiance qu’il a à son crédit. Tout lui est permis en terme décisionnel et tout peut être accepté dès lors que les agents comprennent que c’est pour le bien de la structure. A lui de capitaliser cette confiance et il serait bien dommage qu’il en fasse un mauvais usage.

En conclusion, que le DG soit assuré de tous nos voeux de réussite mais qu’il soit aussi informé qu’en cas de dysfonctionnement patent ou de doutes concernant l’efficacité de ses méthodes, nous serons également là pour l’exprimer.

Bon vol à vous et nous restons très attentifs.



213 commentaires

1 3 4 5
  1. Jojo Zésette 8 juillet

    Arrêtez de critiquer, c’est trop facile.
    Retroussez vos manches et mettez vous au travail. Le DG fait bien son boulot et c’est vous qui êtes à l’origine de tout. Vous allez trop pleurer dans les jupes des autorités que vous connaissez dans vos pays en déformant bien la vérité. Tout ça c’est une cabale et vous êtes trop bêtes car ça va se retourner contre vous.
    Attaquer l’assena, c’est attaquer votre boulot. Vous avez tout intérêt à être solidaire du DG et à vous mettre au boulot, il en va de votre avenir.

  2. ndong nguema 17 octobre

    bjr , le dg est un produit de l’Asecna, par rapport aux nominations il faut qu’il sache mettre les gens à la place qu’il , c’est pas le faite d’etre ingénieur qu’on peu maitriser la chose , on peu l’etre et ne pas etre compétent dans le domaine, exemple un service compliqué comme le SIRE le DG doit avoir un brin de regard et mettre quelqu’un maitrisant tous les aéroports et avoir des califs requis à la maintenance un chef maintenance ire doit etre qualifier d’abord pour connaitre l’équipement, ensuite avoir le sens de la vie en société

  3. YOUSSOUF M 21 septembre

    La suffisance de cette équipe de RH de même que sa totale inexpertise sont terrifiantes pour l’avenir de l’ASECNA.
    Guitteye qui a navigué dans un système onusien particulièrement soucieux de tout ce qui concerne les droits humains, l’environnement et j’en passe doit être interpellé par ce qu’il voit. Il faut qu’il garde la tête froide et qu’il analyse en toute conscience tout ce qui se dit et se fait autour de lui avec l’éclairage de son expérience hors asecna, la seule valable.
    Une fois son diagnostic fait, il lui faudra trancher dans le vif et se séparer de quelques bêtes noires très dangereuses qui l’entourent au risque sinon d’être bouffées par elles.
    Je n’ai pas su le faire et ce fut une grave erreur. Cela a pollué tout mon mandat.
    Il faut que le DG prenne son courage à deux mains, il a su changer son CODIR en début d’année sans sourciller. Il faut qu’il retrouve cette énergie pour opérer le nettoyage urgent qui s’impose.
    Bon courage petit frère.

  4. Réponse à Limite 21 septembre

    Je tiens à dire à celui qui défend la DRH que je ne gémis pas pour 2 heures de travail en plus, je suis même prêt à en donner beaucoup plus!
    Plutôt que de gémir, je CRIE :
    -> contre l’augmentation des injustices,
    -> contre la hausse de ses indemnités que le RH s’est généreusement octroyé en juillet alors même qu’il n’a, à aucun moment, cherché à réduire l’écart totalement scandaleux qui existe entre les indemnités des chargés d’activités et les autres.
    -> contre cette idée généralisée de la RH que les agents de l’asecna sont des fainéants et qu’à ce titre il faut les maltraiter et que surtout ces derniers ne doivent pas broncher;
    -> contre l’absence totale de savoir faire pour réorganiser cette agence et lui insuffler le souffle nécessaire pour redynamiser toute cette boite qui, on le reconnait tous, à besoin d’être secouée mais pas n’importe comment.

    Plutôt que d’être agressifs, posez des actes intelligents et surtout pas dans la précipitation et l’unilatéralisme.
    -> Revoyez les horaires dans leur globalité (une vraie pause, des plages horaires d’arrivées et de départ, une cafétéria) et non pas une suppression à la matraque de l’horaire du vendredi sans aucune contrepartie.
    -> Avant toute autre mesure, révisez ce système de rémunération complètement injuste qu’est celui de l’asecna aujourd’hui dans lequel les indemnités sont supérieures au salaire.
    -> utilisez au mieux tout ce que les technologies peuvent offrir pour revoir l’organisation du travail.
    -> soyez intransigeants sur la moralité et l’expertise de vos cadres dirigeants surtout les plus hauts. La valeur de l’exemple est fondamentale et aujourd’hui votre discours ne colle pas du tout à certaines pratiques constatées.
    Si ça continue, de moins en moins de personnes vous suivront : or, un général ne peut rien sans ses troupes.

    En breffe, arrêtez de faire courrir bêtement tout le monde dans une ambiance qui chaque jour se dégrade et prenez le temps de poser vos réformes.
    En janvier, vous valiez mieux que tout ce qu’on voit aujourd’hui.

  5. binou 21 septembre

    A écouter ce représentant de la RH, au 21ème siècle, après tous les progrès réalisés en terme d’avancées sociales, il faudrait que l’on revienne à l’âge de la pierre et qu’on accepte cela avec le sourire!
    DG, ouvrez les yeux sur ces gars. Si vous les suivez aveuglément, c’est vous que l’on trainera devant les tribunaux pour chercher à tous, nous agents de l’asecna, nous réduire en esclavage et à être totalement sous le joug de quelques tarés qui veulent faire la loi.
    Pour quelqu’un comme vous qui venez d’un organisme très soucieux de la conformité avec les lois des pays et recherchant le plus possible le consensus, ce qui se passe à l’asecna en matière de RH doit tout de même vous interpeller.

  6. Itsotso 11 août

    Rien ne doit diviser ce qui est un exemple en matière d’intégration, critiquer pour mieux envisager le futur, ne soyons pas fanatiques.
    On avait tous applaudi l’arrivée d’un enfant de la boite à la tête, ces commentaires sont fruits d’impatience. Personne ne peut être satisfait de voir laisser à la traine des cadres de la boite sans motif réel. Aucun vrai manager ne peut verser des salaires à des gens qui ne travaillent pas.
    J’ai peur pour l’ASECNA, car certains pays tout seuls ne s’en sortiront jamais. Mefiez-vous de l’orgeuil et de l’arrogance

  7. Pilou 6 juillet

    A quand une vraie gouvernance de l’Agence? on attend toujours et depuis Dakar on espère tous et on a les oreilles tournée vers le Tchad : donnez nous des nouvelles vite et bonnes!

  8. Yérim 6 juillet

    Le personnage le plus dangereux pour l’asecna et pour le DG lui même, c’est le DRH. Le DG a l’air de lui faire complètement confiance mais ce type signera sa perte.
    Il est tout sauf un RH, il est pédant, sûr de lui, hargneux, malhonnête, motivé par l’argent et si ce DG ne se méfie pas de lui il va lui faire passer des décisions qui le conduiront à sa perte. Il est même capable de faire passer des résolutions aux réunions statutaires ayant des incidences très importantes comme il l’a fait dans un passé assez récent. Il se fait aujourd’hui passer un ennemi de Mohamed Moussa qui a tenté de lutter contre ses abus mais, pendant longtemps, se fut avec son nouvel assistant son éminence grise avant qu’il ne tourne sa veste quelques mois avant la fin du règne précédent, le temps de se refaire une virginité.
    Gnablohou, tu oublies que l’ON te connait tous.

  9. HABIB 6 juillet

    En cette semaine de conseil d’administration au Tchad, j’appelle les administrateurs à un sursaut. Depuis des années ils se font manipuler et rouler dans la farine par une direction générale de l’ASECNA qui fait ce qu’elle veut mais depuis le 1er janvier le tonneau est plein!
    Ce DG se moque de tout le monde avec ces recrutements bidons. Payer grassement un cabinet en europe pour obtenir comme résultat
    → aucun recrutement de l’extérieur même dans des domaines où les compétences font cruellement défaut,
    → des promotions fulgurantes de petits agents injustifiables en terme de profil et de compétences,
    → une explosion des placards.
    Il faut que les organes de gouvernance de l’agence reprennent en main tout cela, il y a urgence car avec l’énergumène qui est là depuis janvier, il y a une accélération des abus de pouvoir.

  10. Philou 6 juillet

    La chasse au sorcière continue

  11. ss commandant marcos 5 juillet

    Absolument d’accord que cette organisation est non seulement abracadabrante mais en plus elle est complètement injuste. Nous sommes certains pays à n’avoir quasiment plus aucun hauts cadres et il n’y a aucune explication qui vaille parce que ce DG c’est cru plus malin que tout le monde en faisant des AVP. Comme les AVP étaient ouverts à l’extérieur, il ne peut pas dire qu’il n’avait que des maliens et des nigériens sous la main, c’est scandaleux. Des compétences on en a tous, si ce n’est pas à l’intérieur de l’agence c’est à l’extérieur et je mets au défi ce DG de nous donner une explication plausible à cet accaparement de l’ASECNA par certaines nationalités. Il ne peut pas dire non plus que les conditions des postulants de l’extérieur étaient trop élevées et étaient incompatibles avec la grille de l’ASECNA. On connaît tous les conditions salariales des hauts fonctionnaires dans nos pays qui ont pu postuler, on connaît aussi les conditions salariales et de travail de nos frères travaillant en occident et qui aspirent à rentrer.
    En fait, le problème de ce DG est qu’il se comporte comme si notre agence était sa propriété et nous comptons sur nos autorités pour lui rappeler que ce n’est pas le cas, il est comme nous un employé, et le remettre à sa place.

  12. Rick 5 juillet

    1er janvier : de magnifiques discours sur le travail, les economies, l’efficacité
    1er juillet : une explosion des postes cagibis d’assistants et de chargés de mission, aucun recrutement nouveau, un organigramme complètement abracadabrant et à venir une inflation de la masse salariale
    Jusqu’où ira la folie de ces Dg qui se succèdent et qui nous enfoncent de plus en plus sous terre?

  13. BPN 4 juillet

    on a désormais tous les résultats des AVP et tel qu’annoncé c’est une très grosse blague. Le DG a fait de ces AVP le coeur de sa stratégie, cela ne sent donc pas bon du tout pour l’ASECNA car cela nous montre l’immensité de ses carences.

1 3 4 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Infos du jour |
Mosaïque |
Les Roses de l'Unité contre... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ADAM Vs KLAUS 2009 !
| Le blog de Madine France
| Relocalisation du collège J...