La réunion des Ministres à Libreville cette semaine, un espoir pour l’ASECNA? A suivre…

Article de Ndiaga Diouf publié le Vendredi 23 Avril 2010 dans le quotidien sénégalais L’observateur : apparemment nous ne sommes pas les seuls à être indignés par cette candidature affligeante… 

________________________________________________________

L’ASECNA menacée d’éclatement, en cas de prolongation du mandat du DG.

Selon le journal l’Observateur dans son édition de ce vendredi 23 avril, tout est parti de la volonté de l’actuel Directeur Général d’avoir le prolongement de son mandat. Il s’agit précisément du tchadien Youssouph Mahamat. L’opposition farouche à cette volonté est signalée présentement du côté du Sénégal. La candidature de Youssouph Mahamat est ‘’contraire aux engagements des Chefs d’Etat qui, à l’époque avaient mené une médiation pour désamorcer la crise qui avait profondément secoué cette institution’’, souligne le journal citant des sources officielles sénégalaises. Le départ de M. Mahamat figurait parmi les engagements pris par les Chefs d’Etat et, ajoutent les mêmes sources, ’’c’est seulement dans un souci d’apaisement qu’à la réunion du Comité des ministres de Ouagadougou en juillet 2009, il a été consenti de le laisser finir son mandat’’.

Cette lettre datée du 21 avril 2010 est très sentencieuse. « J’ai été informé que le Directeur général de l’Asecna est présenté par la République du Tchad comme candidat à sa propre succession, sous la forme d’une proposition de prolongation limitée de son mandat. En réalité, le Directeur général sortant sollicite trois ans supplémentaires, ce qui est inacceptable», déclare le fils du président de la République. Selon le journal, Karim Wade estime que : « cette candidature est contraire aux engagements pris par les chefs d’Etat qui, à l’époque, avaient mené une médiation pour désamorcer la crise qui avait secoué l’institution ». Ensuite le ministre en charge des transports aériens du Sénégal, de rappeler : « le départ de l’actuel Directeur général de l’ASECNA est clairement retenu de façon concomitante au retour du Sénégal dans ce forum ».

Tout cela est contenu dans une lettre adressée par Karim Wade à Me Gilbert Noël Ouédraogo, président du comité des ministres de tutelle de l’ASECNA. Dans la lettre, Karim Wade écrit : « je vous invite à inscrire comme premier point à l’ordre du jour de notre réunion la question de la candidature tchadienne. Vous comprenez qu’en maintenant cette candidature, toutes les conditions sont réunies pour contraindre le Sénégal à ne pas signer la convention ».

La 51e session extraordinaire du comité des ministres de tutelle de l’ASECNA est prévue les 27 et 28 avril 2010 à Libreville.

D’ailleurs, selon toujours le journal l’observateur, le Sénégal n’est pas le seul pays dans cette dynamique. « Des pays comme le Mali, la Mauritanie, le Togo et la Guinée équatoriale seraient sur le point de rejoindre le Sénégal dans sa volonté de quitter l’organisation, si jamais le mandat de Youssouph Mahamat était prolongé. Pour l’instant, outre ce dernier, le mauritanien Ould Sidya Khaled, le malien Amadou Guiteh et le togolais Foly Kossi ont déposé leur candidature ».



Infos du jour |
Mosaïque |
Les Roses de l'Unité contre... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ADAM Vs KLAUS 2009 !
| Le blog de Madine France
| Relocalisation du collège J...